Vin bio et autres ?

Vin biologique, vin biodynamique, vin naturel par La Bouteille Dorée

AGRICULTURE RAISONNÉE

La viticulture raisonnée est un terme français pour désigner une des formes de l’agriculture durable. C’est un ensemble de démarches globales de gestion d’une exploitation viticole qui vise à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs. Elle permet de limiter les intrants par l’usage maîtrisé de produits phytosanitaires homologués, avec des doses réduites et un travail constant des sols. L’élément important est qu’elle ne doit pas remettre en cause la rentabilité économique des exploitations. Les domaines viticoles en viticulture raisonnée peuvent bénéficier du label Terra Vitis, une certification environnementale reconnue par le Ministère de l’agriculture.

CONVERSION BIOLOGIQUE

La conversion biologique est la période de transition, généralement de 2 à 3 ans, pendant laquelle un vigneron qui décide de produire bio, doit respecter des règles strictes pour le passage d’une viticulture conventionnelle à l’obtention de la certification “Agriculture Biologique”.
Dans ce cadre, le vigneron suit les règles de production de l’agriculture biologique sous le contrôle d’un organisme certificateur qui vérifie régulièrement la conformité des pratiques à la réglementation. Pendant cette période, il ne peut encore prétendre à la mention “AB” pour ses vins mais peut mentionner, à partir de la seconde année de conversion “En conversion vers l’agriculture biologique”.
Nombre de domaines viticoles qui sont en 3ème année de conversion bio sont de fait en viticulture biologique, même si’ils n’ont pas encore obtenu la certification.

VINS BIOLOGIQUES

Les vins biologiques ou vins issus de l’agriculture biologique sont identifiés par le label AB en France et/ou par le logo européen à la feuille. Les vignes doivent être conduites selon un cahier des charges précis incluant l’interdiction des désherbants chimiques et des produits de traitement de synthèse. Le vignoble est protégé uniquement avec des produits chimiques d’origine naturelle comme le dioxyde de soufre (contre l’oïdium) et le sulfate de cuivre (contre le mildiou). La vinification doit également suivre un rigoureux cahier des charges.

Le dosage en sulfites est limité à 100 mg/l pour les vins rouges et 150 mg/l pour les vins blancs et rosés secs (Contre respectivement 160 mg/l et 210 mg/l pour la norme européenne en matière de viticulture traditionnelle).

ORGANIC WINES

Organic wine désigne en anglais un vin biologique. On retrouve cette mention sur les bouteilles de vins en provenance des pays anglo-saxons et ailleurs dans de nombreux pays du monde. On distinguera les mentions obligatoires de la FDA américaine : 100% Organic wine (100% de raisins biologiques), Organic wine (très proche mais autorisant 95% seulement de raisins biologiques), Wine made with Organic grapes (Au moins 70% de raisins biologiques) ou encore Wine Made With Some Organic Ingredients (Moins de 70% de raisins biologiques).

Le dosage en sulfites autorisé est variable selon les pays mais est généralement limité à 100 mg/l pour les vins rouges et 150 mg/l pour les vins blancs et rosés secs.

La biodynamie est un ensemble de pratiques appliquées à la vigne afin de réduire très significativement le nombre d’intrants nécessaires pour la vinification et qui peut venir en sus d’une viticulture biologique. Cette méthode repose sur la recherche de l’équilibre de la vigne avec son environnement immédiat et plus lointain et a été documentée en 1924 par Rudolf Steiner, philosophe et agronome autrichien.
La biodynamie requiert un engagement très fort du vigneron et lui impose des contraintes strictes dans le travail de la vigne : préparations issues de matières végétales (décoctions de plantes), animales et minérales appliquées sur la vigne à des moments précis en fonction des cycles de végétation et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire, travail du sol par des labours. Demeter est le principal organisme de certification des vins biodynamiques.

Le dosage en sulfites est limité à 70 mg/l pour les vins rouges et 90 mg/l pour les vins blancs et rosés secs.

VINS NATURES

Les vins natures ou vins naturels sont souvent le résultat d’un choix de vie par des vignerons indépendants, avec une production en petites quantités sur des vignobles à faible rendement.
Tout commence à la vigne : les raisins sont issus de l’agriculture biologique et/ou biodynamique, vendangés à la main, travaillés sans désherbant, sans pesticide, sans herbicide synthétique, sans fongicide, sans engrais ou autres produits de synthèse, bref sans intervention pouvant altérer la vie bactérienne du vin
A la cave ensuite où la vinification n’utilise pas de quantités inutilement importantes de soufre, pas de levures industrielles, pas d’ensemencement bactérien, pas de “produits technologiques”, pas d’ajout d’acides, de sucres, d’eau ou de tanins, pas de filtration. Bref seulement la grappe de raisins.

L’utilisation des sulfites est souvent nulle. Si nécessaire, comme ultime recours à la perte totale d’une récolte par exemple, le dosage en sulfites est limité à 30 mg/l pour les vins rouges et 40 mg/l pour les vins blancs et rosés secs.

VINS VEGAN

On peut également ajouter à cette liste les vins vegan. Les vignerons, qu’ils soient en viticulture biologique ou non, ne sont aujourd’hui pas obligés d’indiquer sur les étiquettes de leurs bouteilles s’ils utilisent des produits dérivés des animaux pour coller ou clarifier leurs vins, comme des blancs d’oeufs (pour donner une teinte brillante aux vins rouges), de la caséine (une protéine du lait servant à assouplir les vins), de la gélatine (pour enlever l’amertume dans les vins) ou encore de l’ichtyocolle (Colle de poisson servant à clarifier les vins).
Un vin vegan n’utilise aucun produit de ce type ou autre dérivé des animaux.